logo

Cliquez pour voir le plan

La CASAMAURES est un Monument Historique de style mauresque en ciment moulé

Visites
Tout savoir !
Association
Editions Casamaures
Cadrans solaires
Nous contacter
Casamaures YouTube
 ↑  
+ d'INFOS

RADIO RCF 7 JANVIER 2013  Emission" Tout en nuances", l'émission hebdomadaire RCF chaque lundi sur le thème du "bleu" (depuis 2 ans) sera ce lundi 7 janvier consacrée... à la Casamaures.

www.icones-lamour.com à la rubrique "actualité" Il y a eu plusieurs http://wp.me/P2KaaR-6A

Elisabeth Lamour   Atelier d'icônes.

La Casamaures, un rêve d’orient bleu outremer, 7 janvier 2013

Après tout un cycle sur le bleu outremer, puis l’évocation de chansons bleues, il est temps de nous attarder sur un des symboles du bleu outremer à Grenoble, cette étrange villa aux décors bleus qu’on appelle la « Casamaures ».

Ce petit palais se dresse sur notre droite quand on quitte le centre de Grenoble, en direction du Nord-ouest et attire le regard par son originalité, sa beauté, son étrangeté. Il est planté sur la colline de St-Martin le-Vinoux, au cœur d'un vaste jardin décoré de statues, miroirs d’eau, parfumé de senteurs de plantes choisies pour leur exotisme : iris d'Algérie, orangers du Mexique, palmiers, grenadiers et bananiers.

Son histoire est celle des passions des rêves et de la détermination de quelques grenoblois.

Le 27 janvier 1855, Joseph Julien dit Cochard achète une parcelle de terrain La Guinguette, le long de l'Isère pour y construire un Palais de style néomauresque, aux façades tout en premiers moulages de ciments : de la « pierre factice » . Inspiré par les maisons ottomanes du Bosphore. Cochard passe commande aux meilleurs artisans de la région pour réaliser les trois façades en béton, les moulures et les arabesques rehaussées du bleu de l’époque, à peine mis au point : le fameux outremer Guimet. La construction se termine en 1855, enrichie de cheminées turques en plâtre ciselé, de vitraux, de papiers peint à la main, de décors en trompe l’œil, de calligraphies qui parlent d’amour. Il doit revendre ruiné en 1878. Ce palais idéal est un rêve, une utopie, un voyage… Cochard est ruiné en 23 ans et la demeure connaît la décadence, le morcellement, l’abandon et les dégradations.

En1981, une passionnée rachète la bâtisse et prend le relais du rêve !

En 1986, celle-ci est classée Monument Historique. Depuis, peu à peu, divers chantiers de restauration, l’enthousiasme de quelques uns et le savoir-faire d’artistes et d’artisans d’art redonnent vie à ce palais d'Orient.

Le toit de zinc d’origine est réhabilité et une centaine de moulures en relief sur le fronton - l’acrotère - sont reconstituée à l’identique, de même que les vitraux, composés de verre soufflé à la bouche. Un badigeon bleu est posé, le plus fidèle possible aux tonalités d’origine.

Ainsi, se dresse aux portes de Grenoble ce « rêve d’Orient et d’amour » : vitraux, moucharabieh, moulures bleu outremer qui témoignent à la fois des rêves et des innovations techniques du milieu du XIXème siècle, de l’art du « ciment moulé » à l’engouement pour le bleu outremer". ML

-------
31 janvier: Conférence d'Hubert Guimet, invention du bleu outremer artificiel, à Voiron. association AHPPV, ouvert à tous à 20h.


Le MAGNOLIA GRANDIFLORA centenaire  
au label "Arbre remarquable de France", décerné par ass. ARBRES en 2007

_______________________________________________________________________________

En Isère: 3 arbres remarquables ont été répertoriés par l'association ARBRES

    • Le Tilleul de Réaumont : Ce tilleul aurait été planté au XIVème siècle. Tous les ans un festival de l’arbre réunit des milliers de personnes autour de ce patriarche. Ce tilleul de 600 ans a reçu le label Arbre Remarquable de France en août 2000
    • à St Martin le Vinoux, le Magnolia de Casamaures : Ce magnolia âgé de 150 ans a reçu le label Arbre Remarquable de France en Janvier 2007.
    • Le Tilleul de Chimilin : Ce tilleul a reçu le label en septembre 2010.

*  5 magnolias remarquables en FRANCE.   Jardins des plantes de Paris, de Nantes. Anduze Bambouseraie.  Purpan chateau des soeurs du Barry. St-Martin-le-Vinoux: Casamaures.
 (voir livre: Magnolia, l'arbre fleurs venu du nouveau monde. Edition Privat 2010

A et R pour "Arbres Remarquables", B pour "Bilan", R pour "Recherche", E pour "Etudes" et S pour "Sauvegarde". Un arbre remarquable est un arbre repéré pour diverses particularités.  Il relève donc d'un patrimoine par sa rareté, ses dimensions, sa position, son âge ou encore sa force symbolique. Le patrimoine en question est naturel, culturel, paysager… Les arbres exceptionnels par leur âge, leurs dimensions, leurs formes, leur passé ou    encore leur légende sont appelés Arbres Remarquables. Ces ligneux représentent un patrimoine naturel et culturel qui doit être conservé. www.arbres.org/label.html
______________________________________________________________________________
Un chantier de Noël pour un arbre à palabre, décembre 2012
Suite aux branches arrachées par le poids de la neige 26 octobre, son tronc bifide est déséquilibré.

CHANTIER BAOBAB      Vendredi  7 et 17 décembre
*    Invitation discussion avec les grimpeurs arboristes "arbres des villes et des jardins"

BAOBAB  0476511733.  7 chemin Fortuné FerriniI. 38700. LA TRONCHE
 www.baobab-elag.com  la video. Thomas DOUILLET et Dominique DAVAL


Devis descriptif de travail
1/ Ce sujet vénérable et classé au port altier constitue un atout et un patrimoine arboricole certain pour le monument historique. J’ai pu constaté une bonne réaction de repousse suite à l’intervention de taille réalisée en 1998 ( ACMH). Présence de nombreux rejets sur le tronc permettant une densification de la couronne.
Par contre l’arbre comporte de nombreux bois morts et partie sèches à purger.
De plus lors de la dernière neige, une grosse charpentières à cassé sous le poids de la neige. Une déchirure sur un chicot est à reprendre proprement. application de laque balsamique sur les grosses coupes.
Nous profitons de ce passage pour réduire les sommités sortants du houppier.
Intervention délicate du fait de la présence d’une verrière en dessous, ce qui nécessite une dépose des branches coupées avec maîtrise totale de la chute.
La taille est réalisée par des grimpeurs qualifiés et expérimentés. La désinfection des outils de coupe est de rigueur. Nous n’évacuons pas les branches, ni bois, qui seront laissées à la charge de l’association pour un chantier pédagogique ultérieur.

2/ sponsoring:  pose d’un Hauban en tresse creuse de type « treesave » très discret, posé en triangle sur les trois charpentières principales au deux tiers de la hauteur de l’arbre. Ce principe de haubanage ne vient pas stranguler le bois ni appliquer une contrainte à l’arbre ,mais agit uniquement en cas d’ouverture des charpentières opposées . Son action est préventive, et la vérification peut s’effectuer par un contrôle de la boucle témoin, visible par un œil averti.

ARTICLES : DL décembre,   en mars: le Métroscope et la revue nationale association ARBRES
revue la FRAPNA... reportage film arbriste aubonheurdesarbres.fr
____________________________________________________________________________________

C’est un beau et vrai symbole pour la liberté qu’un arbre !

La liberté a ses racines dans le cœur du peuple, comme l’arbre dans le cœur de la terre,

comme l’arbre, elle élève et déploie ses rameaux dans le ciel,

verts ». comme l’arbre, elle grandit sans cesse et couvre les générations de son ombre.

 Victor Hugo - 2 mars 1848

en plantant un Arbre de la Liberté sur la place Royale


Jeudi 15 novembre 2012    Case 129 au cimetière Saint Roch

Entrée principale prés de la conciergerie, 2 rue du Souvenir !

La dernière demeure du constructeur de La Casamaures

Dans le cimetière des grenoblois, chaque année l’association patrimoniale de la Casamaures vient discrètement fleurir le monument funéraire néo-classique de Joseph Jullien Cochard.

A partir de 1855, il acheta le terrain de la Guinguette et cet audacieux bâtisseur se fit construire un petit palais sur les contreforts de la Bastille, ses jardins en terrasses dominaient l’Isère et le quartier de l’Esplanade de la Porte de France. Ce grenoblois a connu 83 ans d’histoires locales jusqu’en 1886. A Saint Roch, il est enterré case 129, en compagnie de ses deux premières femmes.

Sa première  épouse ROSINE  COCHARD était couturière (1817-1846). Elle avait 15 ans et lui 29 ans pour leur mariage le 30 mai 1832. Une émouvante épitaphe est gravée :

Elle est là qui attend son époux, et sa mère et son père repose prés d'elle"  famille Germain.

Quant à JEANNE MARIE LAVERRIERE (1800.1873), une “ marchante de nouveautés ” dont la boutique et l’appartement étaient place Grenette, elle l’accompagnait lorsque l’aventure de la construction dans les vignobles d’un mystérieux palais mauresque ancré sur les rochers du Mont Jalla. Des jardins en terrasses semblent édifiés en référence aux jardins de l’Alhambra d’Andalousie ou représentent une miniature des jardins de Babylone ? Un «unicum » de style néo-mauresque qui intrigue toujours le voisinage du Belvédère, à Saint-Martin-le-Vinoux.

Vingt trois ans après, il était ruiné. A sa mort en 1886, on perd la trace de sa troisième femme Alexandrine (mariée à 44 ans à J.J. Cochard 73 ans).

Le puzzle du roman d’un grenoblois atypique peut mieux se comprendre lorsque l’on découvre la tombe mitoyenne de son père naturel JEAN BAPTISTE COCHARD, maréchal d’Empire de Quaix en Chartreuse.

L’association patrimoniale qui anime le monument historique en limite des fortifications de Grenoble recueille toujours des témoignages de dauphinois et les archives lèvent des pans d’histoires d’un intrépide et populaire cavalier de la Garde nationale.

Comme chaque année, la tombe est modestement fleurie pour éviter qu'elle finisse dans l’oubli! Deux grands flambeaux avaient disparu, ils ont été replacés avec l’aide du conservateur M. Rippert. Chacun peut constater à quel point le patrimoine commémoratif disparaît en silence, même les concessions perpétuelles. Le monument de l’architecte “ voyer ”de la ville M. Barrillon, est brisé. En 1870 il créa l’extension du cimetière de 1810 datant de Napoléon. Par manque de place ces dernières années les tombes du XIXème siècle sont démontées et leurs emplacements revendus, qui s’occupe de transmettre la mémoire des grenoblois d’exception ? 

L’association de La Casamaures propose une visite pour un petit groupe aux dernières demeures des hommes qui ont bâti Grenoble, des sculpteurs: Victor Sappey, Irvoy, Ding, Bassey, les peintres avec leurs palettes : Achard, Fantin-Latour, Jongkind, tout comme les maires ou des soldats de l’armée d’Orient...

L’architecture éclectique des tombes est également intéressante, en pierre de l’Echaillon ou en ciment moulé, néo-classique ou en fausse rocaille !  Les archives témoignent : le 22 juillet 1850, une lettre de Cochard à la mairie de Grenoble demande l’autorisation de couvrir en pierres de Sassenage le mur du monument. Réponse le 24 Juillet 1850 de Grenoble qui désire plutôt du “ ciment de la Porte de France ”.

 « Association St-Roch ! Vous avez-dit cimetière ? »RV 8 décembre à la Casamaures 14h


Traductions (robot)

Traduir

Trans

Translate

übersetzen

Tradurre

Traducir

cat.png sued.png angl.png allem.png ita.png esp.png
Site fait grâce aux outils:  Guppy + eCartes + OpenNews + Réservations +Sommaire . Avatars: toutimages.        
La traduction en Anglais a été faite par
:      Boite "SOS! Projet Rocade" : Pierrette-Françoise Stevelberg      
Boite "Tout savoir !" : Michaela Lundell        biggrintongue
le webmestre , 17 Mars 2007
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL. Les données collectées dans les formulaires de contact ne sont pas conservées une fois l'échange terminé. Vous pouvez vous adresser au sein de notre association au correspondant CNIL. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Combattez les spams : Cliquez ici
Agenda
Chantiers
Les abords
Recherche
Recherche
 ↑  
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑