logo

Cliquez pour voir le plan

La CASAMAURES est un Monument Historique de style mauresque en ciment moulé

Visites
 ↑  
Tout savoir !
Association
Editions Casamaures
Cadrans solaires
Nous contacter
Casamaures YouTube
 ↑  
+ d'INFOS

Jeudi 15 novembre 2012    Case 129 au cimetière Saint Roch

Entrée principale prés de la conciergerie, 2 rue du Souvenir !

La dernière demeure du constructeur de La Casamaures

Dans le cimetière des grenoblois, chaque année l’association patrimoniale de la Casamaures vient discrètement fleurir le monument funéraire néo-classique de Joseph Jullien Cochard.

A partir de 1855, il acheta le terrain de la Guinguette et cet audacieux bâtisseur se fit construire un petit palais sur les contreforts de la Bastille, ses jardins en terrasses dominaient l’Isère et le quartier de l’Esplanade de la Porte de France. Ce grenoblois a connu 83 ans d’histoires locales jusqu’en 1886. A Saint Roch, il est enterré case 129, en compagnie de ses deux premières femmes.

Sa première  épouse ROSINE  COCHARD était couturière (1817-1846). Elle avait 15 ans et lui 29 ans pour leur mariage le 30 mai 1832. Une émouvante épitaphe est gravée :

Elle est là qui attend son époux, et sa mère et son père repose prés d'elle"  famille Germain.

Quant à JEANNE MARIE LAVERRIERE (1800.1873), une “ marchante de nouveautés ” dont la boutique et l’appartement étaient place Grenette, elle l’accompagnait lorsque l’aventure de la construction dans les vignobles d’un mystérieux palais mauresque ancré sur les rochers du Mont Jalla. Des jardins en terrasses semblent édifiés en référence aux jardins de l’Alhambra d’Andalousie ou représentent une miniature des jardins de Babylone ? Un «unicum » de style néo-mauresque qui intrigue toujours le voisinage du Belvédère, à Saint-Martin-le-Vinoux.

Vingt trois ans après, il était ruiné. A sa mort en 1886, on perd la trace de sa troisième femme Alexandrine (mariée à 44 ans à J.J. Cochard 73 ans).

Le puzzle du roman d’un grenoblois atypique peut mieux se comprendre lorsque l’on découvre la tombe mitoyenne de son père naturel JEAN BAPTISTE COCHARD, maréchal d’Empire de Quaix en Chartreuse.

L’association patrimoniale qui anime le monument historique en limite des fortifications de Grenoble recueille toujours des témoignages de dauphinois et les archives lèvent des pans d’histoires d’un intrépide et populaire cavalier de la Garde nationale.

Comme chaque année, la tombe est modestement fleurie pour éviter qu'elle finisse dans l’oubli! Deux grands flambeaux avaient disparu, ils ont été replacés avec l’aide du conservateur M. Rippert. Chacun peut constater à quel point le patrimoine commémoratif disparaît en silence, même les concessions perpétuelles. Le monument de l’architecte “ voyer ”de la ville M. Barrillon, est brisé. En 1870 il créa l’extension du cimetière de 1810 datant de Napoléon. Par manque de place ces dernières années les tombes du XIXème siècle sont démontées et leurs emplacements revendus, qui s’occupe de transmettre la mémoire des grenoblois d’exception ? 

L’association de La Casamaures propose une visite pour un petit groupe aux dernières demeures des hommes qui ont bâti Grenoble, des sculpteurs: Victor Sappey, Irvoy, Ding, Bassey, les peintres avec leurs palettes : Achard, Fantin-Latour, Jongkind, tout comme les maires ou des soldats de l’armée d’Orient...

L’architecture éclectique des tombes est également intéressante, en pierre de l’Echaillon ou en ciment moulé, néo-classique ou en fausse rocaille !  Les archives témoignent : le 22 juillet 1850, une lettre de Cochard à la mairie de Grenoble demande l’autorisation de couvrir en pierres de Sassenage le mur du monument. Réponse le 24 Juillet 1850 de Grenoble qui désire plutôt du “ ciment de la Porte de France ”.

 « Association St-Roch ! Vous avez-dit cimetière ? »RV 8 décembre à la Casamaures 14h


Traductions (robot)

Traduir

Trans

Translate

übersetzen

Tradurre

Traducir

cat.png sued.png angl.png allem.png ita.png esp.png
Site fait grâce aux outils:  Guppy + eCartes + OpenNews + Réservations +Sommaire . Avatars: toutimages.        
La traduction en Anglais a été faite par
:      Boite "SOS! Projet Rocade" : Pierrette-Françoise Stevelberg      
Boite "Tout savoir !" : Michaela Lundell        biggrintongue
le webmestre , 17 Mars 2007
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL. Les données collectées dans les formulaires de contact ne sont pas conservées une fois l'échange terminé. Vous pouvez vous adresser au sein de notre association au correspondant CNIL. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Combattez les spams : Cliquez ici
Agenda
Chantiers
Les abords
Recherche
Recherche
 ↑  
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑