logo

Cliquez pour voir le plan

La CASAMAURES est un Monument Historique de style mauresque en ciment moulé

Visites
 ↑  
Tout savoir !
 ↑  
Association
Editions Casamaures
Cadrans solaires
Nous contacter
Casamaures YouTube
 ↑  
+ d'INFOS
«  Palimpseste » Photographies de Claude  Sandre,
    Orangerie de la Casamaures, du 1er septembre au s. 3 octobre 2009
Hotel de ville de St-Martin-le-Vinoux, novembre, décembre 2009
Susville, église des mineurs, 15 mai 2011
CAF Grenoble (3 rue de Belgrade) ete 2011

    Dans le cadre de l’exposition collective « La Casamaures 2009, vues par... », Claude Sandre propose une relecture de ce lieu qui hantait ses souvenirs. "L'oeil du photographe » permet ce passage du monde rationnel au monde sensible.

    Par un jeu sur les ambiguïtés de la lumière, l'imagination du spectateur se trouve avivée. Les effets de transparence, de réflexion transforment l'espace. Les ombres, les ouvertures prennent l'allure de silhouettes mouvantes ; des motifs se voient transposés dans le champ de l'objectif. Tout n'est     qu' à faire de patience, de sensibilité et parfois même de hasard pour (re)créer la Casamaures. Et peut-être aussi pour oublier qu'il s'agit d'un lieu de vie où le temps ne s'est pas arrêté.
    Ce sont d'habiles point de vue coupés qui interpellent l'esprit. Sans cesse sollicité, il lui faut imaginer ce que Claude Sandre n'a pas rendu accessible au regard, se confronter à la réalité, s'y perdre et rêver. Au-delà de l' « oeil » et des sens, c'est la raison qui est interpelée. Des choix cornéliens sont soumis à réflexion... il faut apprendre à renoncer. Le refus de la mise en scène fait de ses découpages artistiques de l'espace un nouveau mode d'appropriation des lieux qui se dérobent chaque fois. C'est cette même idée d'inachevé qui est reprise dans l'accrochage des photographies dépourvues de cadre : le regard va de l'une à l'autre sans transition matérielle. Et le fond neutre offre une ouverture sur un monde des possibles infini.

    La puissance de ces clichés réside dans ce que la photogénie de la Casmaures donne à voir sans jamais révéler tous ses mystères. C'est un univers fantasmagorique que nous révèle Claude Sandre, plongeant le spectateur à l'intérieur et bien au-delà du cadre architectural enchanteur des Mille et une Nuits.
Les tirages ainsi exposés sur les murs de l'Orangerie semblent des notes de musique en liberté. L'esprit se libère, se trouve happé au cœur de cette ambiance fantastique laissant place à une véritable expérience sensorielle.

    Si le voile est levé, l'objet de tous les désirs n'est jamais mis à nu.
Raphaële Skupien
 
Orangerie: dans le cadre de l'exposition La Casamaures 2009, vues par 10 photographes
jusqu'au 3 octobre, permanences chaque mardi, mercredi et samedi à 14h

Traductions (robot)

Traduir

Trans

Translate

übersetzen

Tradurre

Traducir

cat.png sued.png angl.png allem.png ita.png esp.png
Site fait grâce aux outils:  Guppy + eCartes + OpenNews + Réservations +Sommaire . Avatars: toutimages.        
La traduction en Anglais a été faite par
:      Boite "SOS! Projet Rocade" : Pierrette-Françoise Stevelberg      
Boite "Tout savoir !" : Michaela Lundell        biggrintongue
le webmestre , 17 Mars 2007
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL. Les données collectées dans les formulaires de contact ne sont pas conservées une fois l'échange terminé. Vous pouvez vous adresser au sein de notre association au correspondant CNIL. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Combattez les spams : Cliquez ici
Agenda
Chantiers
Les abords
Recherche
Recherche
 ↑  
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑