En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Calendrier du blog

Mois précédents

 ↑  

Archives

 ↑  

Recherche

Recherche
 ↑  

Blog Cas'Amore - Billets du 05/2019

Dimanche 5 mai. Les saints de glace.

blog0504a

Im  Geo du plafond peint du salon

Visites au clos des capucins de Meylan. Un vent glacial nous empêche de flâner dans les jardins familiaux. Cet ex-couvent est un patrimoine d'enfance,(ressurgit un souvenir de cathèchisme pour la communion solennelle). Les moines ont migré et la ville de Meylan accueille des associations, des jardiniers et des expositions. Le GAD organise traditionnellement la nuit des étoiles filantes d'août, c'est un plaisir à partager car "Le ciel est le patrimoine de l'humanité". Les soroptimistes ont invité des femmes créatrices. J'ai le plaisir de discuter avec certaines qui ont aimé venir aussi exposer à l'orangerie (même si ce n'est un lieu très commercial). Elisabeth Lamour, Marie-Odile Muller, Catherine Mamet, Isabelle Valfort, Anne Brugirard, Marianne de WInd...

Publié le 07/05/2019 : 00:28  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Samedi 4 mai. Premier samedi du mois, des visiteurs Depardonphiles

blog0504a

Im article DL Raymond Depardon.

Les grands articles rédigés sur le DL, sur le reportage de Raymond Depardon posent bien des questions. Vincent Paulus nous aide en officialisant ce lieu qui malheureusement a si peu d’ouvertures tout public, par manque d’aide institutionnelle pour la création d’un poste de permanent.

Accueil de 44 personnes pour des parcours guidés du monument et en partie basse l’orangerie pour découvrir les espaces en entrées libres, les jardins et la salle de l’orangerie.

Geneviève, Sylvie, Denis, Guillaume et madame Wishnou en guide, offrent leurs temps de bénévolat comme chaque premier samedi du mois.

Lise me passe le livre "la solitude heureuse du voyageur" de Raymond Depardon.

Publié le 04/05/2019 : 00:10  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Vendredi 3 mai. MERS DU SUD

blog0501.jpg

Im  MERS DU SUD  du cousin zinzin et ses matelots

Les installations continuent dans les jardins ainsi que le grand aménagement de printemps sur 4 étages, de partout des petites améliorations de présentation.

Il manque des candidats stagiaires, pour refaire la signalétique par exemple afin de se promener en autarcie dans les jardins de sculptures. Les sentier cosmopolite de 100 pas. Le chemin des mains-signes qui poétise de mots l'espace végétalisé. sur la photo: CASA MAURES

Publié le 03/05/2019 : 00:05  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Jeudi 2 mai. Tournage ARTURIA

blog0501.jpg

Im : ARTURIA le temps d’un clip regardé par Princesse sur ses cousins de tulipes rouges ottomanes.

Une journée de tournage d’un clip de 3mn de musique électroacoustique présentant des créations de nouveaux claviers digitaux. 20 ans de création d'instruments pour de la musique d'aujourd'hui diffusés de par le monde, mais une conception meylanaise. Imaginez le buffet tout en noyer du grand-père, détourné et magnifié comme un pupitre portant 4 synthétiseurs. Un grand musicien danse tout en jouant sur les boites à rythme, dans l’ambiance sonore du jardin d’hiver...

Toute une chorégraphie de camera permet une prise de vue unique balayant en arrière fond les décors de ce jardin d'hiver que certains désignent comme une cour couverte sur les archives de vente en 1878 à la ruine du sieur Joseph Jullien Cochard. Lors d’une visite de l'association nationale des architectes du patrimoine, printemps dernier, un spécialiste d’architectures du moyen orient insistait : c’est à sa connaissance un jardin d’été : DIWAN. Le nom « divan » provient de cette coutume orientale de s’installer sur des canapés, prendre le temps de se divertir en lecture de poèmes, écouter de la musique, tout en se rafraichissant du bruit d’un jet d’eau dans le bassin.  En levant les yeux, une collection de tableaux régalait les pupilles de ses connaisseurs cultivés. Les tables basses portaient des plateaux de cuivre avec des verres à thé ainsi que des gâteaux, des loukoums, des fruits. Un véritable espace de réception magnifié par une collection de plantes exotiques. Des plantes grimpantes escaladent toutes les attaches sur les murs. Aujourd’hui le jasmin embaume de ses fleurs blanches jusqu’à la verrière en lumière zénithale, à 9m de hauteur.

Des photos d’archives sont accrochées sur les murs, et des tableaux. Une gravure encadrée de Napoléon III, l’impératrice Eugénie la voyageuse et leur petit Louis, a été chinée au marché aux puces de saint Laurent. La famille impériale est venue, accueilli en 1859 et 1862 sous des arcs de triomphe de fleurs des grenoblois. Puis ils ont continué leur tournée pour aller en représentation en Algérie (depuis 1830 un territoire de l’empire colonial français).

Tout le mobilier a été pillé. Lors d’une décennie d’occupation des clochards (1965 à 1974). Les portes et planchers furent brulés pour se chauffer, faire des feux de joie des fêtes.

Publié le 02/05/2019 : 00:01  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Mercredi 1er mai. Des clochettes porte-bonheur dans le jardin

blog0501.jpg

Im  le rosier jaune en cascade de fleurs

Les aventures de la Casamaures sont inscrites dans des chroniques quotidiennes. Il serait agréable que les lecteurs nous fassent échos de leurs impressions, suggèrent des questions, des précisions sur la vie derrière les décors ce printemps.

Chaque jour en passant j’observe la renaissance végétale du printemps et note dans mon carnet de bord. Le muguet porte bonheur fleuri dans le jardin, il se cueille en montant sous la tonnelle des passiflores. Les fleurs de la passion sont encore en tendres boutons. Toute notre maisonnée se niche dans un écrin de verdure. La palette des pétales bleus ou jaunes alterne au fil des semaines. Bien arrosées ces derniers jours, notre jardin d’Eden pousse si vite qu’il empêche de cheminer sous les tonnelles d’aristoloches dont les fleurs, en forme de saxophones, vont attirer j’espère les papillons Diane et Proserpine.

Les vedettes florales sont actuellement les rosiers lianes, des cascades de fleurs jaunes de 10m de haut qui relayent la floraison des glycines bleues de Chine. Les roses = blason du Dauphiné, ennoblissent les jardins d’ornement. Les farandoles d’iris bleus sinuent dans les parterres fleuris.

Les trèfles à 4 feuilles porte-Bonheur sont représentés dans toutes les balustrades de la terrasse haute, des carrés quadrilobés.

Sous le magnolia ancestral, notre plante-serpent mystérieuse fait partie de la famille des Amorphophallus, mais nous ne connaissons pas exactement le nom précis de l'espèce qui pousse dans le jardin en terrasse. Un don de myriam dont le grand père avait voyagé en orient.C’est une petite cousine du célèbre  Amorphophallus titanum. Dans quelques jours l’étrangeté de sa grande fleur nous surprendra. Une fois fanée, son odeur écœurante va attirer les insectes polonisateurs.

Publié le 01/05/2019 : 23:53  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut