En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Billets du mois

Mars 2019
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Autres billets

 ↑  

Blog Cas'Amore

Tous les billets

Samedi 9 mars. archives d’internaute.

Im plan francou de sa mission détude rendue 18 avril 2018

Samedi 9 mars. Archives d’internaute.

Im Plan Jérome Francou, coupe OUEST sur 4 niveaux

Denis sentinelle des archives depuis une trentaine d’année, lit à longueur de journée des archives, des articles de journaux. Nous espérons tous qu’il fera un jour la synthèse de toutes ses trouvailles pour écrire un livre des habitants avec les sources d’archives. C’est effrayant d’imaginer que tout son savoir peut disparaitre et ses notes, relevés d’archives sont si petites, illisibles pour moi. Toutes ses disquettes du début de ses recherches sont malheureusement périmées, illisibles désormais sur nos ordis actuels.  A qui demander comment pourvoir ouvrir ses années de disquettes de travail d’archives?

---

Une adhérente de longue date amène sa famille, des amis de Savoie et de région parisienne. Elle connait depuis des décennies les lieux, avec ses élèves du quartier notre Dame. Elle explique diverses visites, ses impressions sont de découvrir une architecture plus bleue, des brillances dans les vitraux et surtout les jardins embellissent les lieux. Les massifs d’iris d’Algérie sont splendides. Deux heures plus tard, elle dit son plaisir de privilégiée de pouvoir flâner au gré des découvertes de sculptures de jardin extraordinaire, le sentier cosmopolite et le jardin des mots. Ce qui la trouble, c’est dit’elle toute l’humanité derrière les décors dépaysant d’une maison de charme. Des peuplades d’habitants et d’artistes qui donnent vie aux lieux.


Comme à chaque visite de groupe, on entend toujours des critiques sur l’arrivée, les abords du monument en friches dans la capitale des Alpes. Certes cela marque mal mais ce n’est pas la faute des membres de l’association qui depuis 1985 savent combien c’est incompréhensible que le code du patrimoine ne soit pas appliqué depuis 30 ans en toute connaissance des institutions, en porte d’entrée d’une ville d’art et d’histoire. Nous parlons du magnolia et du reportage en avril, un des visiteurs a fait l’armée avec Raymond Depardon qui est aussi âgé que lui. En Algérie, année 1960, le cinéaste engagé tournait déjà des reportages engagés.

« Le ciel est toujours bleu au-dessus des nuages ». Les giboulées de mars déferlent dans une même journée des grêlons ou du grand soleil, chaleur du printemps à midi  et 6° en tombée de nuit !

Publié le 09/03/2019 : 19:30  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Vendredi 8 mars. Liberté, égalité, sororité & chantiers.

blog0308.jpg

Im DRAC échaffaudages en 2015.

Parfois au repos entre midi et deux, je laisse des notes pour mon cahier de chantiers qui s’étoffe d’anecdotes quotidiennes depuis novembre 2018. (Les détecteurs de fautes doivent jubiler, tant pis les encouragements pour cette chronique spontex sont plus importantes que les critiques normalisées du bien écrire).

  • Hier soir au palais du parlement, place Saint André, trône le chevalier Bayard « sans peur et sans reproche ». Stéphane Poisson  présente l’inventaire du patrimoine du pays voironnais, une conférence sur des croix de mission ou de jubilé, des croix de pierre, de fer..  Sur les catalogues des croix de bronze, le client peut rajouter des madones, des crucifix et les instruments de la passion, marteau, tenailles. Dressées sur des socles de pierre aux carrefours des chemins, sur les places, les croix de toutes tailles, balisent les campagnes depuis le moyen-âge, sur la carte de Cassini, les cadastres ou sur géoportail et google earth.

A Saint-Martin-le-Bon vin, perdure la croix de mission adossée à l’Eglise de l’annonciation. Celle ombragée par le tilleul de Sully dominait le cimetière. Une autre est perchée contre le mur d’une ferme aux Fauvettes, en montant au col de Clémencières. Chaque hameau avait une station de prières, de bénédiction du curé pour souhaiter une belle récolte aux paysans. Un cortège cheminait qui chantait en latin. Les enfants portaient fièrement des paniers avec des pétales de roses qu’ils envoyaient sur les familles stationnant le long de la route, en bordure de leurs champs où ils plantaient une simple croix de bois dans la terre, que le prêtre bénissait. Cette nuée de couleur des pétales était de bonne augure pour la fertilité des récoltes. 

C’étaient aux « rogations », 40 jours après l’ascension de Pâques.

Des anciens m’ont raconté comment enfants de chœur, ils demandaient l’autorisation de cueillir des roses, des fleurs aux habitants de la villa des magnolias. A madame Hortense Bourboutaa, femme du charcutier basque place grenette.  (Une propriétaire juive était tres gentille selon la mère de Gabrielle de Conti qui allait toute jeune y faire le ménage). Puis en 1943, chez la boulangère madame Virginie Gonnet. Une habitante bonne vivante jusqu’en 1951, vente aux entrepôts le Bon Lait qui détruisent les parterres de fleurs pour leurs camions de laitage et construisent les entrepôts sur les pièces d’eau. 

L’empereur de Chine, le paulownia ressort énergiquement des fondations depuis l’achat en réserve foncière des entrepôts par la Métropole en 1997.  Il profite depuis 20 ans sans entretien du parking des caravanes. Revenchard, il dépasse largement des toits en forme de sheds. Bientôt nous admirerons de nouveau ses fleurs bleues ce printemps. La vitalité d’une renaissance végétale donne de l’espoir.

La peste d’aujourd’hui. Les questions des enfants alertent sur les Pesticides. Lors du grand débat, ils interpellent le président qui cafouille pour expliquer une période de transition difficile avec des impératifs économiques pour l’agriculture de marché. Enfances empoissonnées # langue de bois des dirigeants, les actions, les réflexions démocratiques des gilets continuent d’agiter les citoyens français.

(Dans mon carnet de notes de chantiers, chronique des aventures casamauriennes, toute une page parle des femmes, de la parité, mais j'écourte pour ce blog)...

…1983 :  loi sur la parité, cela reste un idéal tant on part de loin dans l’inégalité homme/ femme. Par exemple sur ma commune n’existe qu’une seule rue nommée récemment d’un nom de femme : Rosa Lee Park (qui décida en 1855, de ne pas laisser sa place à un blanc dans un bus publique).

---

14h30. Réunion de chantier MH

Deux fonctionnaires du ministère de la culture de la DRAC l’ingénieur du patrimoine et conservateur des décors peints viennent de Lyon ainsi que M. Jérome Francou, architecte du patrimoine.

Discussions avec les deux restaurateurs d’œuvres d’art sur les fissures consolidées du patrimoine, reste a reintégrer les couleurs selon la peinture sur toile d’origine à l’aquarelle = gomme arabique.

L’architecte monte observer les combles avec 75m2 de ouate de cellulose en 2010. (Isolation ATBT + de 30cm d’épaisseur, 2 300€). Pour la ventilation générale du bâtiment, l’inquiétude est toujours les différents d’impacts froid, chaud, humidité.

Nul n'est censé ignorer la loi, et les déclarations du ministère de la culture:

 « Le patrimoine protégé au titre des monuments historiques, qu'il soit immobilier ou mobilier, constitue le bien commun de la Nation. A ce titre, l'Etat a la responsabilité de veiller au maintien de son intégrité, notamment dans le respect des chartes et conventions internationales consacrées à sa sauvegarde. La conservation régionale des monuments historiques (CRMH) est chargée de mettre en œuvre les dispositions du livre sixième du code du patrimoine qui précisent le régime juridique applicable aux monuments historiques et notamment les conditions du contrôle exercé par l’État. Ses missions recouvrent aujourd’hui quatre orientations : protéger, autoriser et contrôler, conserver, valoriser ».

Publié le 08/03/2019 : 19:48  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Jeudi 7 mars. Jeux de mains

blog0307.jpg

Im mains cosmopolites dans le béton on ne discerne pas les mains noires d’Afrique de celles blanches des grenoblois

Parfois au repos entre midi et deux, je laisse des notes pour mon cahier de chantiers qui s’étoffe d’anecdotes quotidiennes depuis novembre2018.

Conférence ce soir au palais du parlement, place de l’ancêtre le chevalier Bayard « sans peur et sans reproche », place Saint André. Présentation des croix de pèlerinage, de l’inventaire du patrimoine du pays voironnais.

A Saint-Martin-le-Bon vin, perdure la croix de mission adossée à l’Eglise de l’annonciation, celle devant le tilleul de Sully dominait le cimetière. Une autre est perchée contre une ferme aux Fauvettes montant au col de Clémencières. Chaque hameau avait une station de prières, de bénédiction du curé pour souhaiter une belle récolte aux paysans. Un cortège qui chantait en latin, cheminait. Les enfants portaient fièrement des paniers avec des pétales de roses qu’ils envoyaient sur les familles stationnant le long de la route, en bordure de leurs champs. Cette nuée de couleur était de bonne augure pour la fertilité des récoltes.  C’étaient les rogations, 40 jours après l’ascension de Pâques.

Des anciens m’ont raconté comment enfants de chœur, ils demandaient l’autorisation de cueillir des roses, des fleurs à madame Hortense Bourboutaa, femme du charcutier basque place Grenette. A la propriétaire juive selon la mère de Gabrielle de Conti allait y faire le ménage. Puis en 1943, chez la boulangère madame Virginie Gonnet. Une habitante bonne vivante jusqu’en 1951, vente aux entrepôts le Bon Lait qui détruisent les parterres de fleurs pour leurs camions de laitage et construisent les entrepôts sur les pièces d’eau.

L’empereur de Chine, le paulownia ressort énergiquement des fondations depuis l’achat par la Métropole en 1997.  Il profite depuis 20 ans sans entretien du parking des entrepôts. Revenchard, il dépasse largement des toits en forme de sheds. Bientôt nous admirerons de nouveau ses fleurs bleues ce printemps. La vitalité d’une renaissance végétale donne de l’espoir.

Aujourd’hui les questions des enfants alertent sur les Pesticides. Lors du grand débat, ils interpellent le président qui cafouille pour expliquer une période de transition difficile avec des impératifs économiques pour l’agriculture de marché. Enfances empoissonnées # langue de bois des dirigeants, les actions, les réflexions démocratiques des gilets continuent d’agiter les citoyens français.

Publié le 07/03/2019 : 23:23  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Mercredi 6 mars. Heures de bénévolat.

blog0306.jpg

Im : Miguèl, Mireille aux mains dans l’alginate

 « L’enfer, c’est les autres » disait Godard. Certains en bateaux diraient que le pire, c’est les vagues de la méditerranée…

IDENTITE Grenobloise, dauphinoise

La journaliste Anne propose un article, portrait de la Dame de la Casamaures dans Gremag. Initiative inouïe quand on sait le veto pour passer des infos sur le journal municipal de Grenoble. Même lorsqu’un artiste grenoblois expose à l’orangerie, ou un concert de groupe, le prétexte de refus, l’omerta des médias grenoblois est que la Casamaures est située à 58 mètres, aux portes de Grenoble dans la banlieue voisine. 58 mètres d’invisible frontière culturelle depuis des décennies.

Pourtant la première architecture en ciment dans l’histoire de la construction française, fut bâtie par un couple de grenoblois habitant au N°4 place grenette avec de plus la boutique à l’enseigne MODE de Jeanne Marie. En 1855, ce couple de grenoblois a acheté le terrain de la Guinguette sur la commune limitrophe. Et de plus, ce sont des artisans grenoblois qui l’ont construite et décorée singulièrement de style moresque. L’identité grenobloise ne devrait plus être à prouver depuis tellement d’années avec son classement monument historique, cela fait 34 ans que les fonctionnaires du ministère de la culture essayent de protéger le périmètre des abords en co-visibilité de 500m cela touche évidemment le quartier de l’esplanade en limite. Les projets autoroutiers, immobiliers des promoteurs se succèdent. Ce quartier est en réhabilitation, en réunions de concertation auxquelles nous participons en tant qu’habitants, usagers du quartier. Son devenir nous concerne tout autant que l’avis des spécialistes d’ICOMOS. Le patrimoine mondial de l’UNESCO protége désormais le  patrimoine industriel. La première cimenterie ouverte en Isère en 1842, le savoir-faire des mouleurs de ciment de Milly Brionnet (vénérable famille de francs-maçons, des pionniers) et le prototype de première maison préfabriquée dans ses ateliers, puis élevé comme un puzzle à 200m sur le rocher de Saint-Martin-le-Vinoux réunissent dans un territoire fief du ciment sur 200m, trois lieux d’histoire et savoir-faire du patrimoine industriel qui mérite une reconnaissance plus que nationale aux dires des experts.

Nous parlons de la tour de l’ingénieur Auguste Perret, c'est aussi la première tour en béton armé construite en Europe. C'est également le seul vestige restant de l'exposition internationale de la houille blanche et du tourisme». La tour d’orientation en ruine l’édifice emblématique de la ville. Perret sur son projet avait projeté d’installer : un cadran est, un cadran sud et un cadran ouest

 J’ai appris par Télégrenoble que M. Botton ACMH qui a restauré les deux terrasses et leur garde-corps, la salle de l’orangerie, lors des chantiers de 1997 à 2002, est de retour pour superviser les onéreux chantiers de la célèbre tour si délaissée ses 94 dernières années. Les deux monuments en ciment sont liés à ≈ 65 ans d’écart dans leurs techniques de constructions innovantes, du ciment moulé au béton armé.

Aprem : Jardinage et papotage

Envoi Gazette des adhérents mars 2019:

Bénévolat d’une après-midi de jardinage: coupe des ronces sur "la voie royale  Lesdiguières, du XVIIe », rue de la Résistance.

Puis bricolage, ponçage de peinture bleue outremer multicouches sur la grille d’accès à la terrasse haute pour améliorer une qualité d’accueil des visiteurs. Trois mains, de l’énergie et des échanges en français émaillé d’expression comme « huile de coude », nous cherchons un décapant thermique ?

Reste encore des heures de nettoyage avant les couches de peintures bleu d’outremer…

Bienvenue aux bricoleurs, les mercredi sans la pluie-

ATELIER CRISS  pendant l’averse de 16h, une initiation aux empreintes en alginate, alphabet dactylologique,  

L’alphabet dactylologique ou alphabet manuel ou encore alphabet digital est l’alphabet de la langue des signes : il sert à représenter des lettres

(A ? I ?    manque le M et le S)

Publié le 06/03/2019 : 23:15  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut

Mardi 5 mars. Champignons mignons

Im. Réponse de Lucile Sage, université pharmacie Grenoble

Une journée de coordinatrice entre des mails, des téléphones pour organiser les chantiers MH.

Parfois, je passe la tête dans les salons encombres d’échafaudage et d’escabeaux, pour voir les deux restaurateurs en combinaison blanche, accrochés à leurs pinceaux. Il règne une ambiance à l’odeur d’acetone pour dissoudre la couche de palaroïd sur les peintures, (interventions de Gérard Eymond en 1999). Il aura fallu attendre 20 ans pour organiser une deuxième campagne de sauvegarde de ce décor peint. Un médaillon d’arabesques au centre peint sur fond est nettoyé au cm2. Il retrouve sa couleur bleu pale, céleste. Il y a une accroche de lustre un plafonnier, mais interdiction d’y amener de l’électricité sous des goulottes de PVC. La tyrannie des normes du classement nous contraint au clair-obscur. Nous avons ramené du Maroc, un lustre en forme d’étoile, polygone étoilé emblème des décors du palais aux milles étoiles, mais c’est un lustre fictif, de parade sans la fée électricité pour le magnifier de nuit.

5 boites de PRELEVEMENTS du 7 janvier 2019 aux noms mystérieux.

1          Ulocladium sp

2          Penicillium sp, ulocladium sp

3          Dichobotrys abundans, cladosporium sp,

4          ulocladium sp, Penicillium sp

5          Ulocladium sp, Penicillium sp

Les prélèvements des champignons nocifs ont été réalisés première semaine de janvier sur les peintures des papiers panoramiques des décors de nature morte. J’essaye de récupérer les analyses des souches de champignons, de moisissures au laboratoire universitaire de pharmacie. Toujours en attente également le rapport de l’ingénieur du laboratoire de recherches des monuments historiques.

Comment faire de la prévention en plus des deux déshumidificateurs que nous avons acheté à chaque étage pour lutter contre les buées sur les vitrages ? Sur les façades des 36 fenêtres, la condensation est importante suite à la différente thermique : le chauffage hivernal en interne # la température froide en extérieur, il en résulte une humidité visible sur les vitres qui ruissèlent de buée le matin. Il manque d’aération sous les plafonds à 3,75m de hauteur ? Le confinement renforce l’humidité ambiante qui transite par les sols, les structures de bois. C’est une attaque sournoise de la structure bois interne de cette maison qui a tellement souffert de fuites en toiture au cours des guerres. Le pire s’est déroulé dernièrement pendant les deux chantiers sous contrôle MH : hiver 2010, la dilation du zinc a fissuré le caniveau en périphérie ? Les infiltrations ont continuées jusqu’au grand chantier de réparations en 2015 déclanché avec les assurances grâce à l’avocat d’Hélios. Une journée d’avocat correspond à un mois de ma retraite ! ma vie est bien dérisoire dans la  grande bicoque biscornue se moque le niçois.

Il est impossible de chauffer correctement l’hiver. Il est impossible de poser une clim l’été avec des sorties en façade sud. AERATION / VENTILATION d’accord mais quel soucis cette attaque de mignons champignons, des perturbateurs amateurs de cellulose.

Publié le 05/03/2019 : 23:12  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir ? Ajouter le vôtre ?   | Prévisualiser...   Imprimer...   | Haut